Blue Muze Biz Buzz

La radio sur internet va dans une nouvelle direction qui est, en partie, en réponse au Digital Millennium Copyright Act. A la suite du DMCA, ce n’était pas économiquement faisable pour des milliers de radio sur internet de payer des frais de couverture pour utiliser la musique grand public. Par conséquent, un nouveau marché pour la musique indépendante sans frais de royalties a été crée. Ce n’est pas encore bien clair si les radios indépendantes sur internet concurrenceront les radios terrestres et il est aussi très difficile de mesurer le succès des artistes indépendants qui ne seraient pas inscrits sur Soundscan.

Donc, quelle pourrait être la force motrice derrière ce nouveau développement ? Je crois que la seule façon de réussir pour les radios indépendantes sur internet est d’attirer les gens. Avec un peu de chance, comme les gens deviennent au courant d’une alternative raisonnable, cela devient ensuite une question de goût.

Je pense que le timing peut être bon comme nous avons été bombardés par les mêmes chansons mélangées à quelques nouvelles (une moyenne de 17 en rotation) depuis des années maintenant. Les ressources de l’industrie de la musique traditionnelle ont diminués et les infrastructures se sont restreintes considérablement. Le déclin de l’industrie de la musique traditionnelle ne peut plus apporter assez de musique pour satisfaire le public.

En fait, l’offre a dépassé la demande dans le domaine de la musique depuis des années, mais l’offre n’est plus limitée aux radios terrestres et aux grandes maisons de disque. Beaucoup pensent que la musique indépendante prendre une petite partie de part de marché, mais à nouveau, c’est très difficile de mesurer car beaucoup de ventes ne sont pas reportées. Je pense que le seul vrai indicateur sera le nombre d’artistes capables de subvenir à leurs besoins dans le futur proche. Si les radios indépendants sur internet survivent, alors nous devrions voir de la croissance qui pourrait se vérifier par un retour sur investissement plutôt que par amour de la musique. Cela prendra du temps pour que les résultats arrivent, mais je pense que le Service de Revenue Interne vérifiera cela de près si ça commence à donner signe de vie.

Pendant ce temps, les radios sur internet sans droits d’auteurs semble croître si vous regardez Live 365 ou Shoutcast. De plus, je peux googler des centaines de radios indépendantes qui jouent de la musique indépendante (je suspecte de pouvoir en trouver plus si j’avais le temps de creuser plus profond dans les résultats de recherches).

Je pense qu’un élément qui rendra les radios indépendants sur internet viavles sera la croissance des appareils mobiles comme les Blackberrys, les iPhones, les iPods, et une toute nouvelle génération de téléphones mobiles fabriqués pour offrir les mêmes caractéristiques que leurs concurrents. L’autre élément qui apportera de la croissance est la standardisation des prises jack femelles qui permettront aux appareils mobiles de jouer de la musique dans les systèmes stéréo des voitures.

La culture a déjà changé car les jeunes écoutent de la musique sur leurs appareils mobiles. Cela prendra du temps pour que cette culture soit acceptée par les générations plus anciennes, mais les feux sont au vert car j’ai vu une mamie portant des écouteurs. Sérieusement, ce moyen est devenu viable car c’est maintenant un média de choix et cela deviendra bientôt le plus simple pour supporter un marché croissant.

Un autre signal positif est l’explosion du podcasting en tant qu’alternative à la radio. Les podcasts sont des programmes qui peuvent être téléchargés sur internet et qui a beaucoup de ressemblances avec les radios terrestres à l’exception du temps. Les podcasts ne sont pas en temps réel, donc vous devez l’enregistrer par exemple. Toutefois, les seules limites des podcasts sont les droits de la musique que vous jouer et l’imagination des gens qui créent les podcasts, appelés podcasteurs ou casteurs. La musique doit être adaptée aux podcasts, ou offrir du contenu (comme de la musique indépendante) qui est en dehors du scope de la DMCA. Beaucoup de podcasts populaires comme ceux proposés sur Mad Caster Networks proposent maintenant d’écouter des artistes indépendants et de lire des avis, ce qui aide à apporter une exposition à ces artistes indépendants vers un plus grand nombre de fans.